8 ans de massacres de Beni : La DYFEGOU prend en charge les frais scolaires de quelques élèves orphelins

8 ans de massacres de Beni : La DYFEGOU prend en charge les frais scolaires de quelques élèves orphelins

Après sa mission caritative menée en territoire de Beni le 31 octobre, la Dynamique des Femmes pour la Bonne Gouvernance, DYFEGOU, en a fait la restitution donne ce mardi 1er novembre. Dans ce briefing organisé à son siège en ville de Butembo, la plateforme d’associations féminines a indiqué qu’une dizaine d’élèves orphelins ont bénéficié d’une prise en charge des frais scolaires pour cette année en cours. C’est Rose Tuombeane, Coordonnatrice de la DYFEGOU qui était devant la presse.

Rose Tuombeane explique que ces massacres ont remporté des milliers des personnes, aujourd’hui estimées à plus de 15 000. Cette forme d’insécurité mêlée au terrorisme jamais vécue nulle part ailleurs, est à la base de l’incendie de plusieurs milliers des maisons d’habitation, des maisons de commerce, les écoles ainsi que des formations sanitaires.

« A ce huitième triste anniversaire, la DYFEGOU, qui mène des investigations autour de cette insécurité permanente de Beni, a du mal à donner les statistiques stables des veuves et veufs,  tellement qu’à chaque jour, il y a de nouvelles victimes qui allongent la liste. Tout le monde est innocent, mais les plus innocents encore ce sont ces enfants orphelins ayant perdu papa et maman et qui n’ont plus rien dans leur vie. La DYFEGOU a même enregistré des enfants qui n’ont plus aucun membre de famille. C’est dans ce contexte que la DYFEGOU a organisé une mobilisation des moyens en faveur de cette couche vulnérable », explique la Coordonnatrice.

Elle a précisé par ailleurs que les membres de la DYFEGOU ont donné une bonne part et le reste a été mobilisé dans la messe dite en l’église paroissiale de l’UCG dimanche 30 octobre.  « Hier lundi 31 octobre, une délégation de la DYFEGOU est descendue à Mbau pour une triple mission : D’abord, prier en communion avec les survivants et victimes des massacres de Beni et pour le repos des âmes des disparues. Ensuite, pour la remise de l’assistance aux bénéficiaires, une assistance essentiellement constituée des frais scolaires pour l’année 2022-2023. Au total 10 élèves orphelins de père et de mère ont été pris en charge dans les écoles de Mavivi, Mbau, Oicha et Mayimoya. Un autre enfant qui a terminé l’année passée va bénéficier des frais académiques pour la première année à l’université. Mais aussi, c’était pour faire un état des lieux de la situation sécuritaire », ajoute Rose Tuombeane.

Elle appelle les autres bonnes volontés à passer au  bureau de la DYFEGOU et prendre en charge les frais d’un ou un autre élève orphelin des massacres comme la liste est tellement longue.

CellCom DYFEGOU

Please follow and like us:
0
fb-share-icon20
20
Pin Share20

dyfegou

Related Posts

Plus de 2 000 jeunes s’engagent à accompagner Rose Tuombeane dans sa vision et lutte pour la paix en RDC

Plus de 2 000 jeunes s’engagent à accompagner Rose Tuombeane dans sa vision et lutte pour la paix en RDC

A son tour, la cellule estudiantine de la DYFEGOU demande aux autorités de mettre fin aux exactions militaires à Butembo

A son tour, la cellule estudiantine de la DYFEGOU demande aux autorités de mettre fin aux exactions militaires à Butembo

Butembo : la DYFEGOU dénonce la zizanie sécuritaire entretenue par les autorités

Butembo : la DYFEGOU dénonce la zizanie sécuritaire entretenue par les autorités

Dossier M23 : pour la DYFEGOU, cette occasion de battre militairement le Rwanda n’est pas à louper…

Dossier M23 : pour la DYFEGOU, cette occasion de battre militairement le Rwanda n’est pas à louper…

No Comment

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *