30 juin 2022 : Ces marches de la DYFEGOU à Butembo et Beni qui ont donné sens à la commémoration de l’indépendance de la RDC

30 juin 2022 : Ces marches de la DYFEGOU à Butembo et Beni qui ont donné sens à la commémoration de l’indépendance de la RDC

Ces marches pacifiques ont été organisées par la Dynamique des Femmes pour la Bonne Gouvernance (DYFEGOU) dans les villes de Butembo et Beni au Nord-Kivu ce jeudi 30 juin 2022. Avec la participation de plusieurs couches sociales dont plusieurs femmes, ces activités étaient porteuses d’un message fort. Les manifestants avaient chacun un message en main en plus des banderoles imprimées pour cette fin. En gros, il était question d’appeler les autorités du pays à considérer la paix à l’Est de la RDC comme une priorité des priorités avec un focus sur la situation des massacres persistants à Beni, Irumu et Mambasa qui nécessite plus de moyens aux forces armées.

A 8h00, sous un soleil doux, les manifestants, tous habillés en blancs pour symboliser la paix, se rassemblent aux lieux de rendez-vous. A Butembo, la marche part du rond-point Njiapanda, constituant l’entrée sud de la ville au rond-point VGH, le plus grand lieu de rassemblement de la ville. Et c’est madame Rose Tuombeane, Coordonnatrice de la DYFEGOU, qui est en tête. A Beni, c’est au niveau du croisement ENRA, considéré comme l’entrée nord de la ville, que la marche commence pour chuter au rond-point du 30 juin qui est aussi le plus grand lieu de rassemblement de la ville, après une escale à la Mairie. Pour Beni, c’est madame Fanny Sianga, chef d’antenne de la DYFEGOU Beni, qui coiffe la marche.

L’attitude pacifique des participants à la marche ainsi que leur tenue communicante attirent l’attention des participants. Ceux-ci se sentent obligés de s’approcher pour lire aussi les messages écrits sur des papiers et brandis par les manifestants, scandant des chansons de paix et appelant au soutien indéfectible envers l’armée loyaliste.

« Les femmes de Butembo demandent aux autorités de considérer la paix à l’Est comme une priorité des priorités », lit-on sur la banderole principale. Sur des papiers portés par chacun des manifestants, on pouvait lire entre autres :  « Tous derrière nos FARDC pour une victoire contre les forces négatives» ; «Pour confirmer notre indépendance, laissez la défense du pays à ses dignes fils et filles » ; « Oui à l’annulation des accords égoïstes pour le rétablissement de la paix » ;  « Libérez nos champs des mains des rebelles pour notre indépendance économique » ; «Oui à la diplomatie, mais consultez le peuple » ; « Libérez Bunagana  sans condition  des mains des rebelles du M23 » ; « Le sens de l’indépendance, c’est respecter la souveraineté du peuple », etc.

En effet, tous ces messages constituent l’économie du contenu d’un mémorandum de quelques pages destiné au Président de la République et qui a été déposé aux autorités urbaines de ces deux villes. Le contenu a été lu simultanément aux deux points de chute de la marche.

Madame Rose Kahambu Tuombeane, Coordonnatrice de cette plate-forme d’associations féminines explique que l’activité était le meilleur geste pacifique pour les femmes du grand Nord-Kivu de rendre hommage à tous les militaires congolais tombés sur le champ d’honneur pour la paix et ceux qui se sacrifient encore leurs vies pour la défense de l’intégrité territoriale.

«La DYFEGOU a été dans la rue ce jour pour honorer les FARDC à qui nous dédions ce 62è anniversaire de l’indépendance de la RDC. Tout le monde l’a constaté, l’armée fait de tout son mieux pour défendre l’intégrité du territoire national, en essayant de mettre l’ennemi hors d’état de nuire. C’était pour la DYFEGOU une occasion de leur dédier ce 62è anniversaire. Nous sommes descendus dans la rue pour appeler la population à soutenir nos forces armées dans la lutte pour la paix parce qu’elles sont notre unique armée, notre unique force », explique-t-elle.

Donnez des moyens à notre armée…

La déclaration de la DYFEGOU était claire en termes des recommandations pratiques. La structure féminine recommande aux autorités congolaises d’assainir les Forces Armées de la République Démocratique du Congo ainsi que les autres services de sécurité;  de renforcer la logistique militaire pouvant amener les forces loyalistes à anéantir les forces négatives;  de privilégier les consultations des congolais afin d’éviter de prendre des décisions avec l’extérieur afin de parler d’une réelle indépendance, de renforcer la sécurité au niveau des frontières vu que la porosité de celles-ci est aussi l’un des facteurs favorisants de plusieurs agressions.

Vers le milieu du même mois de juin 2022, la DYFEGOU a organisé une descente jusque sur les lignes de front dans le territoire de Nyirangongo où l’armée faisait face à la rébellion du M23 appuyée par le Rwanda.  C’était pour manifester son soutien aux soldats engagées dans cette guerre ainsi que leurs épouses mais aussi d’apporter une assistance aux militaires blessés de guerre.

CELLCOM DYFEGOU

Please follow and like us:
0
fb-share-icon20
20
Pin Share20

dyfegou

Related Posts

Plus de 2 000 jeunes s’engagent à accompagner Rose Tuombeane dans sa vision et lutte pour la paix en RDC

Plus de 2 000 jeunes s’engagent à accompagner Rose Tuombeane dans sa vision et lutte pour la paix en RDC

A son tour, la cellule estudiantine de la DYFEGOU demande aux autorités de mettre fin aux exactions militaires à Butembo

A son tour, la cellule estudiantine de la DYFEGOU demande aux autorités de mettre fin aux exactions militaires à Butembo

Butembo : la DYFEGOU dénonce la zizanie sécuritaire entretenue par les autorités

Butembo : la DYFEGOU dénonce la zizanie sécuritaire entretenue par les autorités

Dossier M23 : pour la DYFEGOU, cette occasion de battre militairement le Rwanda n’est pas à louper…

Dossier M23 : pour la DYFEGOU, cette occasion de battre militairement le Rwanda n’est pas à louper…

No Comment

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *