Paix à Beni : La DYFEGOU fait part des « résultats positifs » de sa mission de plaidoyer à Kinshasa

Paix à Beni : La DYFEGOU fait part des « résultats positifs » de sa mission de plaidoyer à Kinshasa

Vendredi 04 juin 2021 au Centre d’Accueil Joli-Rêve de Butembo, la Dynamique des Femmes pour la Bonne Gouvernance (DYFEGOU) a communiqué sur la mission de plaidoyer. Rose Kahambu Tuombeane, Coordonnatrice de la DYFEGOU et qui a été à la tête de la délégation lors de la mission, a répondu, sans tabous, à une série de questions des journalistes, notamment  sur tout ce qui concerne la mission et ce que la population peut attendre de ces 1 mois et 21 jours de séjour à Kinshasa.

Cette communication de la DYFEGOU a été donnée au cours d’une conférence de presse. D’emblée, la Coordonnatrice de la DYFEGOU a fait une une brève présentation de la situation. Rose Kahambu Tuombeane a remercié les médias locaux, nationaux et internationaux qui ont permis que les actions de la DYFEGOU aient n écho aux yeux de la communauté nationale et internationale.

« Sans vous, la population ne serait pas au courant de ce qui se passait et des évolutions positives dans notre mission », a-t-elle introduit.

Puis, elle a transmis la reconnaissance des membres de l’organisation dont elle est coordonnatrice à la population de Butembo et environs pour la mobilisation des moyens ainsi que le soutien de toute nature.

« La population nous a beaucoup soutenus. Nous avons reçu des contributions, des soutiens moraux, matériels de tout genre de la part de la population. C’est de notre devoir de le reconnaître ainsi », a-t-elle expliqué, tout en estimant que  cet accompagnement montre que la population attendait et continue d’attendre les fruits de cette lutte en cours.

Un remerciement spécial a été adressé notamment aux à toute la population, aux opérateurs économiques, conducteurs de taxis, membres de différentes associations et formations religieuses et même des particuliers soucieux du retour de la paix à l’Est.

Rose Kahambu a rappelé les principaux objectifs de cette mission de plaidoyer. Elle a affirmé que ces objectifs ont été atteints.

« Nous avons cherché à déplacer des représentants des survivants des massacres de Beni et Ituri jusqu’à Kinshasa, siège des institutions afin qu’ils témoignent, sans intermédiaires, de ce qui se vit à Beni et ainsi attirer davantage l’attention des décideurs ; mobiliser les habitants de Kinshasa et d’autres parties du pays afin de se sentir aussi concernés et interpelés par ce qui se passe à l’Est ; amener les autorités à considérer la paix à Beni et dans l’Ituri comme une priorité des priorités et à prendre des mesures exceptionnelles quant à ce; proposer aux différents ministères des actions particulières en faveur des populations sinistrées de Beni », peut-on retenir de sa présentation.

Et de poursuivre qu’ « avec le concours de tout le monde, on peut se réjouir aujourd’hui que la nation s’est enfin mobilisée pour que prennent fin les massacres de Beni et de, manière générale, l’insécurité au Nord-Kivu et dans l’Ituri »

On attend beaucoup encore

Au cours de la même communication, la DYFEGOU a reconnu que certaines recommandations ne sont pas encore mises en application.

« On ne peut pas parler de ces recommandations avant qu’elles ne soient traitées…C’est de la sécurité. Mais nous avons foi qu’elles seront mises en application », a répondu Rose Kahambu à une journaliste qui cherchait à savoir qu’elles sont ces recommandations non encore appliquées.

Un autre journaliste a cherché à savoir si le fait d’être revenue sans la Président de la République ne constitue pas un échec dans leur mission.

« Nous allons rappeler que dans toutes nos communications, nulle part nous n’avons dit que nous allons à Kinshasa pour amener avec nous le Président. Le Président lui-même avait formulé une promesse y relative, lors de son dernier passage à Goma. Cependant, nous avons profité de nos échanges avec lui pour lui rappeler cette promesse. Et il a réitéré sa promesse, il a même rassuré qu’il va tenir la promesse. On précise aussi que le Président ne nous a jamais dit qu’il viendra avec nous dans le même appareil, dans le même avion », a-t-elle recadré.

A une autre question relative à la crainte liée aux potentielles menaces sécuritaires qui pourraient peser sur pour les membres de la délégation qui est allée « cracher » des vérités devant le Président de la République, Rose Kahambu Tuombeane n’a pas mâché les mots.

« Il y a toujours des sacrifices consentis pour la réussite de chaque lutte. Nous n’avons pas peur d’avoir dit la vérité, nous continuerons de le faire. S’il faut y laisser notre peau, pourvu que la paix s’installer pour laquelle nous nous battons, nous sommes prêts pour ça. J’ai grandi dans une situation de guerre, je sais ce que ça fait de vivre en situation de guerre. Je me bats pour l’amélioration des choses », a éclairé la Coordonnatrice de la DYFEGOU.

Par ailleurs, une femme journaliste a cherché de savoir si l’Etat de siège institué par le Président de la République figurait parmi les recommandations formulées par la DYFEGOU. Ace sujet, Rose Tuombeane a indiqué que la DYFEGOU n’a jamais écrit la mesure de l’Etat de siège sur la liste des recommandations, mais que cela peut avoir des liens.

« Nous n’avons jamais demandé au Président pour lui demander l’Etat de siège. Tout ce que je sais, c’est que l’Etat de siège a été annoncé au lendemain de notre long échange avec le Président. J’imagine que les informations que nous lui avons apportées ont joué en faveur de l’instauration de l’Etat de siège », a-t-elle fixé.

Quant aux prochaines étapes, Rose Tuombeane a annoncé que la lutte devra continuer « jusqu’à ce que la paix revienne à Beni ».

Ce dimanche, 06 juin 2021, la DYFEGOU organise une conférence-débat au cours de laquelle elle fera la restitution sans tabous des différents contenus des actions de plaidoyers mises en œuvre dans la capitale congolaise. Toute la population y est invitée, annonce la DYFEGOU.

CellCom DYFEGOU

Please follow and like us:
0
fb-share-icon20
20
Pin Share20

dyfegou

Related Posts

La campagne de Surveillance Sécuritaire à base Communautaire lancée par la DYEFGOU, en quoi consiste-t-elle ?

La campagne de Surveillance Sécuritaire à base Communautaire lancée par la DYEFGOU, en quoi consiste-t-elle ?

A Beni, venez écouter le Président ce mercredi 16 juin! (DYFEGOU)

A Beni, venez écouter le Président ce mercredi 16 juin! (DYFEGOU)

Paix à l’Est de la RDC : La DYFEGOU satisfaite de sa mission de plaidoyer à Kinshasa (Point de presse)

Paix à l’Est de la RDC : La DYFEGOU satisfaite de sa mission de plaidoyer à Kinshasa (Point de presse)

Echange entre le Président de la République et la délégation de la DYFEGOU au sujet des massacres de Beni (DEPÊCHE)

Echange entre le Président de la République et la délégation de la DYFEGOU au sujet des massacres de Beni (DEPÊCHE)

No Comment

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *