Ces cinq recommandations de la DYFEGOU aux Evêques membres de la CENCO et de la ACEAC sur la situation de Beni

Ces cinq recommandations de la DYFEGOU aux Evêques membres de la CENCO et de la ACEAC sur la situation de Beni

En mission pastorale dans la ville de Butembo, les Evêques membres de la Conférence Episcopale Nationale du Congo (CENCO) et de l’Association des Conférences Episcopales de l’Afrique Centrale (ACEAC) ont rencontré mardi 19 janvier 2021 différentes organisations religieuses, professionnelles membres de la société civile de Butembo. La Dynamique des Femmes pour la Bonne Gouvernance (DYFEGOU), une plate-forme d’associations féminines de Butembo et environs, a parlé au compte des femmes de Butembo.

Durant cinq minutes, Rose Kahambu Tuombeane, Coordonnatrice de la DYFEGOU, a présenté cinq grandes recommandations qui découlent de deux descentes sur le terrain que l’organisation a effectuées dans plusieurs villages, théâtres des massacres des populations, pour le constat et pour évaluer le besoin humanitaire.

Dans son adresse aux Evêques membres de la CENCO et de l’ACEAC, la DYFEGOU a rappelé d’emblée que les différentes intentions de prière pour le retour de la paix à Beni ont déjà payé. Mais, il y a beaucoup que les femmes de Butembo attendent de l’Eglise catholique, en plus des prières.

« …le chagrin et les peines imposés à nos compatriotes de Beni nous obligent à attendre bien plus de la part de l’Eglise catholique. Puissiez-vous nous permettre, Vos Eminences, vos Excellences et Messeigneurs les Evêques, de dire que les actions diplomatiques déjà menées jusqu’ici par l’Eglise catholique pour que cessent ces massacres de Beni semblent n’avoir apporté grand-chose de palpable », a déclaré Rose Kahambu ajoutant que les peuples de Dieu souffrent encore et encore.

Dans le même document se trouve un tableau synthétique qui présente les différentes conséquences et des dégâts humains et matériels causés par les massacres de Beni.

Les recommandations

Voici les recommandations que nous vous adressons et à mettre en application une fois que vous serez de retour à Kinshasa :

  1. Que vous puissiez nous aider à soutenir la requête vivant à déclarer la zone de Beni-Lubero comme une zone sinistrée, avec tout ce qui va avec;
  2. Que vous puissiez nous aider à appuyer l’idée de la création et l’installation d’un tribunal spécial pour l’instruction de tous les crimes commis en RDC ;
  3. Nous sollicitons votre volonté et votre autorité pour que vous puissiez plaider auprès du Ministère de Genre, Famille et Enfant ainsi que celui des Affaires sociales afin qu’ils prennent des mesures concrètes et particulières vivant à encadrer et prendre en charge les orphelins et les veuves des massacres de Beni ;
  4. Nous voudrions qu’à votre retour à Kinshasa, vous puissiez mener un plaidoyer auprès des Ministères de l’Enseignement Primaire, Secondaire et Professionnel ainsi que de l’Enseignement Supérieur et Universitaire afin que les écoles primaires, secondaires et les institutions d’enseignement supérieur et universitaire du grand Nord-Kivu puissent bénéficier de certaines mesures particulières et favorables à l’éducation afin d’encourager les jeunes qui évoluent dans des zones en conflit d’évoluer sur le plan de l’éducation ;
  5. Nous voudrions qu’à votre retour à Kinshasa, vous puissiez encourager le gouvernement à mettre en application les différentes recommandations qui ont été soulevées ici par les différentes organisations et qui ont toujours été soulevées par les organisations de la société civile ainsi que les personnalités politiques au sujet du renforcement de la stratégie pouvant permettre à l’armée de former les jeunes afin de contribuer à la protection et à la surveillance de nos frontières qui sont poreuses ;
  6. Enfin, la Dynamique des Femmes pour la Bonne Gouvernance voudrait qu’à votre retour à Kinshasa, vous puissiez organiser une autre rencontre avec le Chef de l’Etat de la RDC ainsi qu’avec d’autres présidents des pays partageant les mêmes frontières avec la RDC afin qu’ils puissent contribuer à la restauration de la paix ici chez nous parce que la Dynamique des Femmes pour la Bonne Gouvernance est convaincue que seule leur volonté suffirait pour que la paix revienne chez nous.

Il faut noter que la DYFEGOU compte mener une série de plaidoyers, dans la capitale congolaise, auprès des instances de prise des décisions ainsi qu’auprès de différentes missions diplomatiques qu’elle considère comme des parties prenantes dans la solution aux massacres de Beni.

CellCom DYFEGOU

Please follow and like us:
0
fb-share-icon20
20
Pin Share20

dyfegou

Related Posts

La campagne de Surveillance Sécuritaire à base Communautaire lancée par la DYEFGOU, en quoi consiste-t-elle ?

La campagne de Surveillance Sécuritaire à base Communautaire lancée par la DYEFGOU, en quoi consiste-t-elle ?

A Beni, venez écouter le Président ce mercredi 16 juin! (DYFEGOU)

A Beni, venez écouter le Président ce mercredi 16 juin! (DYFEGOU)

Paix à Beni : La DYFEGOU fait part des « résultats positifs » de sa mission de plaidoyer à Kinshasa

Paix à Beni : La DYFEGOU fait part des « résultats positifs » de sa mission de plaidoyer à Kinshasa

Paix à l’Est de la RDC : La DYFEGOU satisfaite de sa mission de plaidoyer à Kinshasa (Point de presse)

Paix à l’Est de la RDC : La DYFEGOU satisfaite de sa mission de plaidoyer à Kinshasa (Point de presse)

No Comment

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *