La DYEGOU et la LUCHA marchent pacifiquement contre l’insécurité à Beni

La DYEGOU et la LUCHA marchent pacifiquement contre l’insécurité à Beni

Samedi 7 novembre 2020, une cinquantaine de femmes de Butembo réunies au sein de la Dynamique des Femmes pour la Bonne Gouvernance, DYFEGOU, ont répondu présentes à une marche pacifique organisée pour dire non aux massacres de Beni, à l’Est de la RDC. Cette marche a été co-organisée avec le mouvement citoyen Lutte pour le Changement, LUCHA. Une vingtaine des membres de ce mouvement ont aussi marché avec les femmes de Butembo pour réclamer la protection des jeunes et femmes de Beni, victimes principales des tueries des civiles à Beni.

La marche a débuté à 10 heures piles au niveau du Rond-Point Monseigneur Kataliko, mieux connu sous l’appellation de Rond-point Takenga. Porteurs de plusieurs messages, les manifestants sont passés par la Rue Président de la République avant d’emprunter l’Avenue Matokeo qui conduit jusqu’à l’Hôtel de Ville de Butembo qui a été le point de chute. Les femmes de la DYFEGOU et les jeunes de la LUCHA étaient déterminés à faire entendre leurs voix et n’avaient aucun grain de peur.

« Jusques à quand va-t-on continuer de nous tuer à Beni…Jusques à quand va-t-on continuer de s’apprendre à nos produits champêtres et que nous, on manque à manger…Jusques à quand l’armée va-t-elle rester infiltrée par des non-congolais qui travaillent à la solde de leurs pays ? », lance, calicot à la main, Maman Hélène, cette militante très connue de la DYFEGOU. Elle est aussi chef de Cellule Katsya, au Quartier Vutetse dans la commune de Kimemi.

Des messages forts et clairs

Les manifestants réclamaient de manière globale la considération de la situation de Beni comme une priorité des priorités pour les autorités du pays. Mais de manière assez claire, les messages transmis à travers des affichettes demandent notamment aux autorités de « purger l’armée en y enlevant tous les infiltrés », « protéger les femmes et les jeunes de Beni conformément à la résolution 1325 », « arrêter et juger les complices de l’insécurité à l’Est de la RDC » ainsi que d’ « instaurer un tribunal spécial pour les crimes commis en RDC ».

Partout au passage, mégaphone en main, Maman Dekila, cette autre militante de la DYFEGOU lance en boucle : « On en a assez…On nous extermine à Beni…Levons-nous et prenons-nous en charge… ». Cette voix assez relayée attire la curiosité des passants, obligés de s’arrêter et écouter et lire attentivement les différents messages brandis par les manifestants.

Desange, cette très jeune militante, calicot à la main fond en larmes. Elle raconte que plusieurs membres de sa famille ont été égorgés à Beni et que tous les champs sont abandonnés, ce qui fait qu’elle traverse une misère sans pareille. « On n’a plus rien. Il est temps de sauver le peu de gens qu’il y a encore. Levons-nous car les massacreurs sont en train de s’approcher de nous ici…on n’est pas à l’abri. Prenons-nous en charge », mobilise-t-elle. Ces paroles ont fait couler des larmes à plusieurs personnes.

Le mémorandum commun à la DYFEGOU et à la LUCHA a été lu devant le Maire de Ville, à la Mairie de Butembo. Ce mémorandum demande ouvertement des actions concrètes pour mettre fin à la violence et aux tueries de Beni. Lu par Madame Rose Kahambu Tuombeane, le mémorandum a été remis au Maire de Ville qi a promis le transférer illico prestissimo à sa hiérarchie. « Soyez rassurés, nous allons tout de suite transmettre le mémorandum à la hiérarchie. Votre voix sera entendue par qui de droit… », a rassuré le Maire Sylvain Kanyamanda.

Jack Maliro Katson

Please follow and like us:
0
fb-share-icon20
20
Pin Share20

dyfegou

Related Posts

DYFEGOU : Ce « Rapport de Situation » sur les détournements des fonds destinés à l’armée à Beni

DYFEGOU : Ce « Rapport de Situation » sur les détournements des fonds destinés à l’armée à Beni

Voici ce qu’a réellement dit la DYFEGOU dans son briefing de presse du 31 décembre

Voici ce qu’a réellement dit la DYFEGOU dans son briefing de presse du 31 décembre

Paix au Nord-Kivu et Ituri : Les femmes publient une déclaration avec de profondes recommandations

Paix au Nord-Kivu et Ituri : Les femmes publient une déclaration avec de profondes recommandations

Invitée de Radio Okapi, Rose Tuombeane parle du rôle de la femme dans le processus de paix à Beni

Invitée de Radio Okapi, Rose Tuombeane parle du rôle de la femme dans le processus de paix à Beni

No Comment

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *